Vous avez besoin d’un site mais ne savez pas par où commencer ? Construire un site peut-être indimidant, surtout quand vous commencez à comparer les différentes offres… Mais ne vous affolez pas, je vais vous donner quelques conseils pour vous aider à porter votre attention sur les points les plus importants. N’hésitez pas à me contacter si vous avez toute question.

1. 80% de vos clients potentiels consultent votre site avant de décider s’ils vont faire affaire avec vous

L’image que vous donnez à travers votre site internet n’est pas négligeable. Il est alors indispensable de créer un site internet qui reflète l’image de votre entreprise ainsi que ses valeurs.

Mon conseil : le thème (ou template) de votre site doit être choisi en fonction de votre activité professionnelle. En effet, chaque thème est développé pour un ou plusieurs secteurs d’activité spécifiques. Par exemple, si vous avez une entreprise de construction de bâtiments, un thème développé pour un cabinet d’avocat ne sera pas approprié.

2. 20 secondes est le temps maximum qu’une personne attendra pour que la page s’affiche

Passé ces 20 secondes, la personne fermera la page et cherchera un autre site.

Mon conseil : évitez d’utiliser des images de plus de 500 KB (0.5 MO) et utilisez un module de mise en cache. Un module de mise en cache permet d’enregistrer temporairement les données des pages de votre site (photos, texte, etc) pour que les pages chargent plus rapidement.

A noter : 20 secondes est la limite. 10 secondes est OK et moins de 5 secondes est optimal.

Pour compresser des photos, vous pouvez utiliser ce site : compressjpeg.com.

3. Tous les navigateurs web n’affichent pas votre site de la même manière

Mon conseil : pendant et après le développement de votre site internet, pensez à tester votre site avec différents navigateurs web (Microsoft Edge, Google Chrome, Mozilla Firefox, etc).

Pendant, pour vérifier que votre site est compatible avec les principaux navigateurs internet et visuellement similaire à travers différents navigateurs.

Après, pour vérifier que votre site reste compatible et visuellement similaire au fil des mises à jour de ces différents navigateurs.

N’oubliez pas de faire de même avec les appareils mobiles (smartphones et tablettes).

Exemple de différences d’affichage entre deux navigateurs internet

4. Les images et vidéos peuvent avoir un impact autant négatif que positif sur votre image

Ceci dépend de la qualité et pertinence de vos images et vidéos.

Mon conseil : comme on l’entend souvent, tout ce qui est consommé excessivement est mauvais. Pour les images et vidéos sur un site internet, c’est le même principe ! Limitez-vous au minimum. Une image ou vidéo pertinente peut avoir un impact extrêmement positif. A l’exception d’un portfolio ou une galerie photo, une image ou vidéo par page est suffisant.

En plus de choisir une image de bonne qualité, il faut choisir une image pertinente, qui illustre concrètement le sujet. En règle générale, si vous choisissez la bonne image, vous n’aurez pas besoin d’en ajouter d’autre. Cela permettra également à votre site de charger plus rapidement car la page sera plus légère.

De plus, noubliez-pas de compresser les images avant de les mettre sur votre site.

5. Plus de 50% des recherches Google se font depuis un appareil mobile

Pour cette raison, adapter votre site pour les appareils mobiles est indispensable.

Avez-vous déjà visité un site (depuis votre smartphone) qui n’était pas du tout adapté pour les appareils mobiles ? Vous n’avez certainement pas envie d’y retourner…

Adapter son site pour la navigation mobile est indispensable .

Mon conseil : la plupart des thèmes modernes sont « adaptatifs ». Cela veut dire que les éléments sur les pages s’adaptent à la taille de l’écran utilisé pour visiter le site. Vieillez donc bien à utiliser un thème « adaptatif » pour votre site.

Bonus : un site qui a un certificat SSL (https) inspire plus confiance

En optant pour une connexion sécurisée (HTTPS), vous ne faites pas qu’inspirer davantage confiance, vous améliorez votre classement sur les moteurs de recherche.

En naviguant sur Internet, avez-vous déjà remarqué un petit cadenas à coté de l’URL (lien) de la page que vous visitez ? Cela veut dire que votre connexion avec le serveur du site est cryptée, cela s’appelle le SSL (Secure Sockets Layer). Lorsque un site n’a pas de certificat SSL, on peut souvent y voir la mention « non sécurisé » à côté de la bare d’adresse (URL).

Mon conseil : il y a quelques années encore (en 2014-2015), avoir un certificat SSL sur son site coutait très cher (plus de 1000 CHF par an, hors frais d’hébergement). Aujourd’hui, la plupart des hébergeurs en Suisse offrent une option gratuite de certificat SSL. Renseignez-vous bien à ce sujet lors de votre recherche.

Pour certains types de sites sur lesquels s’effectuent, par exemple, des paiements, un certificat SSL est requis.

De plus, tout comme pour les sites adaptés pour les appareils mobiles, les sites possédant un certificat SSL profitent d’un avantage de classement dans les moteurs de recherche.

Petit cadenas qui siginifie que le site a un certificat SSL

C’est la fin de cet article, j’espère que celui-ci vous sera utile. Bien entendu, je suis à votre entière disposition pour toute question.